De Bethune

Les Chefs-d'œuvres

De Bethune

DB10 réedition

La DB10 est l’une des montres qui caractérise le plus les débuts de la marque. De son aînée présentée en 2003, elle a gardé son boîtier fin, fermé par des vis en palladium, des cornes en forme d’ogives et un cadran à la lisibilité incomparable qui la distinguait déjà à l’époque. En décidant de présenter cette nouvelle version en 2011, De Bethune l’équipe de son nouveau calibre automatique manufacture offrant une réserve de marche de 6 jours. En son centre, apparaît le guichet date avec un minutieux guillochage argenté réalisé à la main.

De Bethune

DB15

L’expression de l’art horloger au XXIème siècle traduit dans un quantième perpétuel. En 2004, pour la première fois dans une montre-bracelet, l’indication des phases de lune sphériques émerge d’un cadran secondaire tournant sur son propre axe. Ceci permet de représenter précisément les différents mouvements de l’astre comme on peut l’observer dans la réalité. Le mécanisme du calendrier perpétuel, qui fut le premier entièrement réalisé à la manufacture, dispose, en première mondiale, d’une fonction supplémentaire de réglage rapide de la date par une position intermédiaire de la couronne de remontoir. En outre, les années bissextiles se marquent par une éclipse de l’étoile représentée sous la lune.

De Bethune

DBD

En 2006, De Bethune présente une interprétation inédite et audacieuse d’un affichage digital avec un calendrier instantané en ligne avec jours, date et mois, heures sautantes et minutes à guichet. Son cadran anthracite est décoré des « Côtes De Bethune», une première à l’époque. Au dos, apparaît le fameux ciel étoilé De Bethune incrusté d’étoiles en or avec sa petite lune sphérique qui tourne sur son propre axe. La DBD possède bien entendu des cornes en forme d’ogives présentes dans tous les modèles De Bethune.

De Bethune

DB26

En 2008, la DB26 nous fait découvrir une pièce aux allures très contemporaines. Au premier regard, on s’arrête sur les aiguilles en saphir, au dessin si particulier, cerclées d’acier bleui à la main. Elles ont été imaginées d’une transparence quasi parfaite pour faciliter la lecture de toutes les indications de ce quantième perpétuel à guichet. Sur la droite, la phase de lune sphérique tourne sur son propre axe. Deux index en acier bleui pointent le mois et le jour qui apparaissent dans des guichets pour une meilleure visibilité. Enfin, signature de la maison, les berceaux mobiles. C’est avec la DB26 que De Bethune dévoile pour la première fois son système breveté qui permette d’adapter parfaitement la montre à l’ergonomie du poignet.

De Bethune

DB25 Maya

En 2012, lors de l’événement du passage de l’humanité dans ce nouvel inframonde du calendrier Maya, De Bethune a créé une édition exceptionnelle en hommage à cette civilisation ancienne étonnante. Inspiré des céramiques et des pierres sculptées par les scribes Maya, le cadran en or massif a été gravé à la main et rehaussé de 31 inserts en acier bleui à la flamme. Le tour des heures affiche les chiffres de la numérotation maya tandis que l'anneau intérieur représente les 20 glyphes de divinités, animaux et objets sacrés représentant les différents jours du calendrier. Au centre est représenté le « baktun » utilisé pour le calcul du "Temps long" comptant 144’000 jours. Afin de mettre en valeur l’équilibre subtil du cadran, les aiguilles sont réalisées en saphir cerclé d’acier bleui selon le procédé exclusif à de Bethune.

De Bethune

DB25T Zodiac

Horloges de table ou de parquet, montres de poche et maintenant de poignet, l’essence même de la culture horlogère suisse anime le cadran de la DB25T présentée en 2015 comme un concentré d’un travail sur les matériaux, les techniques de gravure et les jeux de lumière. Le boîtier DB25 et ses cornes élégamment ajourées ouvrent sur un ciel en titane poli et bleui manuellement à la flamme. Il est décoré de gravures faites également à la main sur de l’or massif représentant les douze signes du zodiaque. La technicité et la haute fréquence du mécanisme qui soutient l’affichage de la seconde sautante, contrastent avec la délicatesse presque poétique du déplacement de la grande aiguille bleue qui ponctue avec finesse chaque seconde. Au dos de la montre, le fameux tourbillon, le plus rapide et le plus léger du monde, fait de silicium et de titane, effectue sa rotation toutes les 30 secondes à la fréquence optimale de 36,000 Alternances /heure. 

prendre rendez-vous

Cookies

Ce site web utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus