Maestri'Art

De Bethune

Cempasúchil II

A l'occasion du SIAR à Mexico, De Bethune présente la "Cempasuchil II", une pièce unique dans sa collection Maestri'art.

Deux faces ! Deux cadrans, deux visages, deux identités... Entre la vie et la mort, avec une touche d'humour coquin à l’image de la joyeuse et colorée Fête des Morts mexicaine !

Pour le Mexique, la manufacture De Bethune s’amuse et célèbre une nouvelle fois la Fête des Morts. Denis Flageollet ne le cache pas. Depuis la sortie de la Kind-of-Two en 2020, il se réjouit désormais de surprendre à travers les multiples possibilités qu’offre une telle montre double face – et attend avec intérêt les demandes de collectionneurs de pièces uniques pour en jouer ! Pour lancer ce festival de la montre personnalisée, Denis collabore avec la graveuse d'art suisse Michèle Rothen, mettant en valeur tout le potentiel de la montre grâce à des gravures extraordinaires.

Ils reprennent les personnages de la DW5 Cempasuchil et les représentent de manière amusante et impertinente sur la montre Kind-of-Two à double face. D'un côté, deux Calaveras indiquent les heures et les minutes, de l'autre, une scène cachée et malicieuse s'anime sur simple pression d'un bouton. La gravure rend hommage à José Guadalupe Posada, artiste mexicain connu pour avoir fait danser les morts à la fin du XIXe siècle. Le boîtier en titane est bleui à la flamme et orné de subtiles incrustations d'or.

 

 

De Bethune

DW5 Empreinte

L’austérité du métal métamorphosée en une expression du vivant. 

La nouvelle DW5 Empreinte, pièce unique de la collection Maestri’art est le résultat de la collaboration entre Denis Flageollet, fondateur et maître horloger de De Bethune et Clara Martin, designer et lauréate du premier prix De Bethune/ECAL en 2019.

Il y a tout d’abord, l’Empreinte de recherche picturale qu’a utilisé Clara Martin pour concevoir le motif sur le boitier. En second lieu, l’Empreinte de l’innovation technique réalisée par Denis Flageollet où, en première mondiale, une même surface de titane est à la fois noircie et bleuie. 

Mais aussi, l’Empreinte dans la matière de la gravure par la main de Michèle Rothen. Puis, l’Empreinte d’une recherche, où les connotations du métal et du noir froid et stérile se muent en un objet fascinant, délicat, sensible, à l’allure presque naturelle. Enfin, l’Empreinte sur tous les jeunes créateurs du prolifique travail de structuration de la lumière par le noir et le bleu de Pierre Soulages.

Cette pièce unique se révèle à nous et nous questionne sur nos a priori. Il crée l’effet de surprise par le moirage de la matière qui évolue en fonction de son environnement. Son porté révèle toute la complexité de la couleur noire en tissant un lien poétique avec l’observateur qui y contemple ses propres projections.

Clara décrit son métier comme « le moyen de véhiculer à travers un objet la beauté d’un matériau et d’un savoir-faire unique ». Le pari de rendre le noir et le titane vibrant et poétique grâce à la finesse du dessin de la lumière a été tenu à l’aide des savoir-faire et la passion de Denis Flageollet. 

De Bethune

DW5 Cempasúchil

Comme chaque année au Mexique pour le Jour des morts, la fleur orangée Cempasúchil mythifie le culte dans l’allégresse ! Le garde-temps est le fruit d’un dialogue inédit à trois : Une conversation dans le temps, entre deux graveurs d’Art d’exception. Le premier José Guadalupe Posada, le graveur mexicain, le virtuose du burin qui faisait danser les morts à la fin du 19ème siècle. Une œuvre interprétée par le talent contemporain de la graveuse d’Art suisse Michèle Rothen, qui travaille avec complicité aux côtés de Denis Flageollet, fondateur et maître horloger De Bethune. L’alliance du titane bleui et de l’or, une nouvelle technologie pour marier les deux métaux dépassant le défi de la réinterprétation contemporaine des gravures de l’artiste mexicain, Denis Flageollet et Michèle Rothen y ajoutent les défis techniques supplémentaires non seulement d’un boitier en titane, mais aussi coloré au feu, gravé à la main, et orné pour la première fois de délicates insertions d’or, elles aussi gravées, pour magnifier les fleurs de Cempasúchil. Et pour surpasser encore la difficulté, il s’agit de plusieurs types d’alliage différents d’or 18K. Le travail de gravure fût particulièrement difficile sur cette pièce car la gravure sur le titane est déjà une difficulté en soi. Le marier avec de l’or fût un défi fou. Les graver ensemble, un défi inédit supplémentaire.

 

De Bethune

Maestri'Art DW5 Armilia

De Bethune plonge dans l’univers fantastique du dessinateur et scénographe François Schuiten, surnommé l’horloger du rêve, et ouvre le dialogue avec le monde énigmatique des Cités Obscures en un rayonnement sur la structure de sa DW5. S’affranchissant des échelles et des proportions, Denis Flageollet, co-fondateur et Maitre Horloger De Bethune et passionné par les Cités Obscures, imagine une sculpture à la taille d’un poignet, gravée comme une référence directe à un dessin de la Cité souterraine d’Armilia. Avec Armilia, De Bethune crée une œuvre fascinante qu’elle installe comme un repère à la frontière entre le monde de l’art et celui de l’horlogerie. La montre témoigne d’une vision d’une créativité débridée tout en étant fondée sur la compréhension et le respect des grands Maîtres horlogers du passé qu’elle transcende et sublime.

De Bethune

Maestri'Art II

En Chine, les symboles occupent une place prépondérante dans l'art, la culture et la vie quotidienne. Qu'ils soient anciens ou plus modernes, on retrouve des symboles de koi chinois dans la décoration des objets et des meubles. En 2018, De Bethune crée un garde-temps rendant hommage à la finesse et l’extrême délicatesse des gravures asiatiques décorant le plus souvent les vases en bronze. Fidèle à l’esprit des graveurs et poètes chinois, le cadran en titane délicatement gravé, est bleui à la main et est ici agrémenté de particules d’or qui représentent tel un ballet, la carpe et le dragon. L’ensemble est réhaussé de 12 diamants pour les indexes des heures et des minutes, offrant un éclat unique et précieux.

De Bethune

Maestri'Art I

En 2018, De Bethune s’inspire des Tsubas japonais pour créer une pièce résolument contemporaine entièrement gravée rendant hommage au patrimoine commun des orfèvres avec les horlogers. A l’époque, le Tsuba est une petite pièce circulaire posée sur les sabres japonais comme une garde, pour protéger la main du samouraï lorsque la lame de l’adversaire glissait sur son sabre. Aujourd’hui, De Bethune le réinterpréte avec des motifs d’animaux en or incrustés et gravés qui transcendent la matière en lui donnant force et lumière, à l’image du dragon lové dans les nuages qui s'étend sur toute la pièce, sur le cadran, la carrure jusqu’au dos de la montre, défié par un tigre tel le maître de la forêt de bambous, symbole de puissance, de courage, de bravoure et de férocité. 

prendre rendez-vous

Cookies

Ce site web utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus